bandeau imageDRDJSCS Auvergne-Rhône-Alpes

DRDJSCS Auvergne-Rhône-Alpes

Retour à la page d'accueil
>Sports >Pratiquer un sport : équipement, structuration du mouvement sportif, sport pour tous >Sport pour les plus démunis en Auvergne : un levier d’insertion sociale

Sport pour les plus démunis en Auvergne : un levier d’insertion sociale

Article Pratiquer un sport : équipement, structuration du mouvement sportif, sport pour tous 7/01/2013

Le dispositif d’accompagnement vers une pratique sportive régulière des personnes en grande exclusion, expérimenté en 2012 sur le département de la Haute-Loire s’étend à l’ensemble de la région.

Après une année d’expérimentation au sein des établissements CHRS de Brioude et du Puy-en-Velay, la Direction Régionale en étroite collaboration avec la DDCSPP43 et l’association DAHLIR, propose sur chaque département le dispositif d’accompagnement des personnes en grande exclusion sociale vers une pratique sportive régulière.

L’expérience l’a prouvé : le sport est un vecteur de santé et de mieux-être, permettant d’appréhender son corps et les autres sous un jour nouveau.

En proposant aux établissement d’accueil, d’hébergement et d’insertion (AHI)une offre sportive à raison d’1h30 hebdomadaire, encadrée par un professionnel ; en élargissant la palette des activités proposées (sports collectifs, badminton, escalade, VTT...), la DRJSCS en étroite collaboration avec la DDCSPP43 n’espéraient pas un tel succès. Mais les résultats sont là : chaque séance a permis à une douzaine d’usagers de reprendre goût à l’activité physique, de remobiliser un corps souvent dénigré, à entreprendre une démarche de reconstruction de soi, passage obligé vers leur réinsertion sociale. Au total près de 120 personnes ont pu participer à cette phase 1 du programme en 2012.

Mais le défi va au-delà. Compte tenu que seule une pratique régulière peut garantir la pérennité des bénéfices de cette action, le dispositif prévoit une phase 2 visant l’accompagnement de ces personnes au sein des clubs sportifs.
L’enjeu est de taille et fera l’objet dès cette année d’une démarche particulièrement suivie en Haute-Loire.

D’ores et déjà les DDCSPP de l’Allier et du Cantal, la DDCS du Puy-de-Dôme ont engagé des démarches similaires auprès du CHRS de Montluçon, de la Maison relais d’Aurillac et du CHRS-CCAS de Clermont-Ferrand. Les premières séances devraient voir le jour dès Janvier pour le Puy-de-Dôme et l’Allier, en Mars pour Aurillac.

Grâce au soutien et à l’expertise de l’association DAHLIR, dont la vocation est l’accompagnement des personnes vers les loisirs sportifs, gageons que ce dispositif, repéré par le Ministère, prouvera son utilité sociale.

Contact : Isabelle Gironnet , 04-73-34-91-58