bandeau imageDRDJSCS Auvergne-Rhône-Alpes

DRDJSCS Auvergne-Rhône-Alpes

Retour à la page d'accueil
>Emploi, formation, concours >VAE >Infirmier de Bloc Opératoire : mise en place de la VAE

Infirmier de Bloc Opératoire : mise en place de la VAE

Article VAE 2/07/2014

L’Arrêté du 24 février 2014 relatif aux modalités d’organisation de la validation des acquis de l’expérience pour l’obtention du diplôme d’Etat d’infirmier de bloc opératoire a été publié au Journal officiel du 6 mars 2014 et ouvre donc l’accès au diplôme par la voie de la VAE.

Qu’est-ce que la VAE ?

La VAE, c’est la validation des acquis de l’expérience. C’est un droit individuel inscrit dans le code du travail (art L900-1 al5) qui ne nécessite pas de condition d’âge.
La loi de modernisation sociale n°2002-73 du 17 janvier 2002 introduit de la souplesse dans le système de formation en facilitant les allers-retours entre formation et vie professionnelle.
Toute personne peut ainsi construire un parcours individualisé, à son rythme.

La VAE peut vous aider à accéder au diplôme
Elle permet de reconnaître, de manière officielle, les compétences professionnelles acquises par l’expérience et d’obtenir exactement le même diplôme que celui délivré en formation initiale ou professionnelle.
La VAE est donc une démarche de valorisation des personnes par la reconnaissance de leurs compétences

Pour s’engager dans un parcours VAE, un certain nombre de conditions sont exigées : leur instruction donne lieu à une décision de recevabilité.

Quelles sont les conditions pour être recevable ?

Le candidat doit d’une part avoir exercé des activités pendant au moins trois années en équivalent temps plein de façon consécutive ou non en rapport direct avec le contenu du diplôme et d’autre part détenir un diplôme d’infirmier.

Le rapport direct est établi lorsque le candidat justifie avoir réalisé des activités dans chacun des quatre domaines suivants :

- au moins trois activités dans le domaine intitulé « réalisation de soins et d’activités liées à l’intervention et au geste opératoire » ;
- au moins deux activités dans le domaine intitulé « réalisation de soins auprès d’une personne bénéficiaire d’une intervention » ;
- au moins trois activités dans le domaine intitulé « mise en œuvre et contrôle de mesures d’hygiène en bloc opératoire et dans les secteurs associés » ;
- au moins deux activités dans le domaine intitulé « mise en œuvre de mesures de qualité et de sécurité en bloc opératoire et dans les secteurs associés ».

Qu’est ce qu’un livret de recevabilité ?

Le dossier qui permet de demander une recevabilité est appelé livret de recevabilité ou livret 1.
C’est un document administratif dans lequel le candidat doit décrire avec ses propres mots son expérience.
Il y ajoutera également les documents concernant la durée de son expérience.

Où trouver ce livret de recevabilité ou (L1) ?

Le candidat peut se procurer un livret de recevabilité ainsi que les attestations d’activité, fiche d’information et notice explicative auprès de :

L’Agence de services et de paiement (ASP) : 15 rue Léon Walras CS 70906 - 87017 LIMOGES cedex 1 / Tél 0810 017 710 (numéro azur, coût d’un appel local).
Vous pouvez aussi télécharger ce livret sur le site de l’ASP en cliquant ici.

La décision de recevabilité ?

La décision de recevabilité est de la compétence du préfet de région dont dépend le lieu de résidence du candidat.
Le préfet de région compétent dispose d’un délai de deux mois à compter de la réception du dossier complet, pour notifier sa décision.

L’absence de réponse dans ce délai vaut décision implicite de rejet.

Si la demande du candidat est recevable, il recevra une notification de cette décision accompagnée d’un livret de présentation des acquis
(livret 2)
C’est ce livret que le candidat devra remplir et qui servira de base à l’entretien avec le jury

Qu’est-ce qu’un livret de présentation des acquis (L2) ?

C’est ce livret que le candidat devra remplir et qui servira de base à l’entretien avec le jury

Il devra détailler dans ce livret des situations de travail qu’il a rencontrées et qui prouveront le rapport avec le référentiel du diplôme.
Le candidat dispose de 3 ans à partir de la date de recevabilité pour déposer le livret de présentation des acquis auprès de l’ASP de Limoges (voir adresse ci-dessus) en 4 exemplaires.

Peut-on se faire aider pour le remplissage du livret 2 ?

Le candidat peut bénéficier d’un accompagnement pour l’aider à remplir le L2 et/ou pour préparer l’entretien oral. Il peut demander un congé de validation des acquis de l’expérience pour le suivre. Sa durée maximale est de 24 heures. Cet accompagnement n’est pas obligatoire

Il peut-être financé dans le cadre de plusieurs dispositifs de financement (UNIFAF, UNIFORMATION, ANFH, FONGECIF, CNFPT)

Pour en savoir plus, contacter votre OPCA ou connectez vous sur http://vae.gouv.fr

L’entretien, le jury et la notification des résultats ?

Le jury évalue l’expérience du candidat à partir du livret de présentation des acquis et de l’entretien.
Il déterminera si l’expérience correspond bien au référentiel du diplôme.
La durée moyenne de l’entretien est de 45 à 60 minutes.

A l’issue de l’entretien, une proposition d’attribution sera faite par le jury plénier qui validera, suivant le cas :

1) Tous les domaines de compétence : le candidat obtient le diplôme.

2) Une partie seulement des domaines de compétence le président du jury plénier précisera les connaissances ou compétences restant à acquérir.
Dans ce cas, le candidat obtient une validation partielle et aura 5 ans à partir de la 1ère notification des résultats partiels pour terminer son parcours.

Deux possibilités s’offrent ensuite à lui :
- Soit continuer à se perfectionner aux regards des compétences non validées et déposer un nouveau livret L2
- Soit suivre et valider en école d’IBO, les unités d’enseignement correspondant aux compétences non acquises.

Important : une compétence validée permet l’entrée sans concours en école d’IBO.

3) Aucun domaine de compétence dans ce cas le candidat doit repasser en jury VAE, c’est à dire redéposer un nouveau L2, avant l’échéance de sa décision de recevabilité, soit 3ans après cette décision.

Le candidat peut déposer autant de livrets de présentation des acquis (L2) qu’il y a de sessions. Le nombre de dépôts n’est pas limité.