Retour à la page d'accueil
>Emploi, formation, concours >Déconfinement Coronavirus : recommandations spécifiques Emploi, Formation, Concours

Déconfinement Coronavirus : recommandations spécifiques Emploi, Formation, Concours

Article Emploi, formation, concours 11/06/2020

Vous trouverez ici des informations et recommandations spécifiques au champ Emploi, formation, concours de la DRDJSCS : filière « JEPS », Bapaat, et DEMM, Etablissements de formation en travail social, Accueil de jeunes enfants, employeurs ayant des personnels en contact direct avec le public, reprise de l’accueil en CFA et CFC

Certificat d’aptitude à l’exercice de la profession de Maître Nageur Sauveteur

Suite au contexte sanitaire du Covid 19, deux arrêtés (l’arrêté du 6 mai 2020 et l’arrêté du 8 juin 2020) sont parus à titre temporaire présentant des mesures d’exception et d’aménagement d’épreuve. vous pouvez les télécharger ci-dessous :

Arrêté du 6 mai 2020 portant Adaptation CAEP MNS Covid 19
(PDF – 211.7 ko)
Arrêté du 8 juin 2020 portant Adaptation Parcours CAEP MNS Covid19
(PDF – 499.6 ko)

Formations et diplômes professionnels de l’animation et du sport délivrés par le ministère des sports (filière « JEPS », Bapaat, et DEMM)

Afin de faire face à la crise générée par l’épidémie de Covid-19, les services de la direction des sports du ministère des sports ont travaillé sur des textes réglementaires portant des mesures exceptionnelles d’adaptation pour la mise en œuvre des formations et certifications des diplômes d’Etat professionnels « jeunesse et sport » jusqu’à la fin de l’année 2020.

Sont ainsi parus au Journal officiel de la République française (JORF) les textes suivants dont la liste sera complétée au fur et à mesure des publications :
- Arrêté du 6 mai 2020 portant adaptation au certificat d’aptitude à l’exercice de la profession de maître-nageur-sauveteur et aux modalités du stage de recyclage et de formation de mise à niveau des titulaires de diplômes d’Etat dans le champ du sport délivré au nom du ministère chargé des sports, pour faire face à l’épidémie de covid-19
- Arrêté du 6 mai 2020 modifiant la date d’abrogation de la spécialité « activités équestres » et de la spécialité « pêches de loisirs » du brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport et de la mention « patinage sur glace » du brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport spécialité « éducateur sportif »
- Arrêté du 6 mai 2020 prescrivant les mesures d’exception relatives aux formations professionnelles des diplômes d’Etat de l’animation et du sport délivrés au nom du ministère des sports pour faire face à l’épidémie de covid-19
- Arrêté du 18 mai 2020 portant adaptation de l’autorisation annuelle d’exercer du titulaire du brevet d’Etat d’éducateur sportif option « parachutisme » et du titulaire du brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport spécialité « parachutisme » pour faire face à l’épidémie de covid-19

Afin de vous accompagner dans la réalisation de ces mesures d’exception, vous trouverez ci-dessous un guide d’aide réalisé par la direction régionale, reprenant les éléments de cet arrêté :

guide d’aide aux mesures d’exception relatives aux formations professionnelles de l’animation et du sport
(PDF – 1.5 Mo)

Vous pouvez également cliquer ici pour accéder au guide publié par le ministère du travail le 14 mai 2020 concernant la reprise de l’accueil en centre de formation.

Etablissements de formation en travail social

Afin d’assurer une protection sanitaire maximale des personnes face à la lutte contre l’épidémie de Covid-19, la direction générale de la cohésion sociale (DGCS) recommande aux établissements de formation en travail social de continuer à privilégier l’organisation distante des enseignements. A cet égard, il convient de saluer les efforts déjà consentis par les établissements.

Pour autant, dans le respect des dispositions du décret n° décret n° 2020-548 du 11 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, si les établissements souhaitent accueillir certains étudiants, l’attention des équipes de direction est attirée sur les points suivants :
- la réouverture des locaux devra être menée en concertation avec les représentants légaux de l’établissement et s’insérer dans le contexte local
- la réouverture sera mesurée et décidée à l’aune de son utilité pour les publics concernés : le type de diplôme, sa durée globale et restante, la taille des groupes, la capacité de certains apprenants à travailler ou non à distance …

Par ailleurs, le maintien en stage des apprenants reste possible si toutes les parties en sont d’accord et que la sécurité des stagiaires est assurée. La période de déconfinement peut être également le moment pour reprendre l’attache des lieux de stage et envisager une reprise de l’accueil des stagiaires.

Pour la session de certification 2020, aucun des travaux écrits de fin d’étude ne sont exigibles, de même qu’aucune évaluation à visé certificative ne peut être organisée.

Toutefois, pour les candidats dont le jury se réunira à compter de septembre 2020, les établissements de formation peuvent organiser des séquences permettant d’apprécier les compétences atteintes par les étudiants pour les domaines de compétences (DC) qui demanderaient à être précisés. Dans ce cas, les établissements de formation devront veiller au respect des consignes de sécurité sanitaire visées ci-dessus et à la stricte égalité de traitement entre les étudiants d’une même formation. Les notes obtenues pourront ensuite être proposées aux jurys.

Au sujet des étudiants en cours de formation dont les sessions de certification se dérouleront à compter de 2021, les établissements ont la possibilité d’organiser les séquences d’évaluation régulièrement prévues, sous réserve du respect des consignes sanitaires visées ci-dessous et de la stricte égalité de traitement entre les étudiants d’une même formation.Ces mêmes orientations seront communiquées aux rectorats pour les diplômes qui les concernent.

S’agissant des activités de formation continue des établissements en travail social, la décision relève à la fois du souhait des financeurs et de la capacité de l’établissement à respecter les recommandations sanitaires, dans un contexte d’appel à la reprise.

Vous trouverez ici des recommandations diffusées par le ministère du travail, négociées avec les acteurs du secteur, concernant l’ensemble des établissements de formation.
Par ailleurs, les dernières recommandations publiées par Santé Publique France sont disponibles ici.

Accueil de jeunes enfants

Vous trouverez ci-dessous le Guide du Ministère des solidarités et de la santé « Pour une reprise progressive des modes d’accueil du jeune enfant 0-3 ans dans le respect des consignes sanitaires » élaboré par la Direction générale de la cohésion sociale, avec l’appui de la Direction générale de la santé :

guide déconfinement petite enfance COVID 19
(PDF – 1012.8 ko)

Employeurs ayant des personnels salariés/bénévoles en contact direct avec le public

Vous trouverez ci-dessous les recommandations à destination des employeurs ayant des personnels salariés/bénévoles en contact direct avec le public :

Recommandations déconfinement Employeurs ayant des personnels salariés/bénévoles en contact direct avec le public
(PDF – 974.3 ko)

Centres de Formation d’Apprentis (C.F.A.) et établissements et centres de formation continue

Les centres de formation d’apprentis et les centres de formation continue pourront de nouveau accueillir leurs apprentis et stagiaires à compter du 11 mai 2020

Les centres de Formation d’Apprentis (CFA) et les établissements et centres de formation continue seront à nouveau susceptibles d’accueillir progressivement, à partir du 11 mai, leurs équipes, puis les stagiaires en formation continue (salariés, indépendants, demandeurs d’emploi) et apprentis.

Cette reprise de l’accueil sur site dépendra de la capacité à respecter des règles sanitaires précisées dans le protocole national de déconfinement.
Un guide pour les salariés et employeurs des CFA et organismes de formation, élaboré avec les organisations professionnelles du secteur, sera rendu public cette semaine par le ministère du Travail.
Pour assurer cette reprise dans les meilleures conditions, les quatre ministres insistent sur l’importance du dialogue social et de la concertation avec l’ensemble des acteurs concernés ainsi que sur la nécessité de bien informer les différents publics concernés.
Les quatre ministres tiennent également à saluer le travail effectué, au cours de ces dernières semaines, par les équipes des centres de formation d’apprentis et organismes de formation, pour mettre en place des formations à distance, qui ont permis aux élèves, étudiants, apprentis et stagiaires de poursuivre leur formation.
La reprise progressive de l’accueil permettra de combiner la formation à distance et les formations sur site.

Pour Muriel Pénicaud, Jean-Michel Blanquer, Didier Guillaume et Frédérique Vidal « l’acquisition et le développement des connaissances et compétences sont plus que jamais déterminants pour l’accès à l’emploi, la promotion sociale et le développement économique des entreprises. Il est essentiel que les organismes de formation et les centres de formation d’apprentis puissent, à partir du 11 mai, dès que les conditions sont réunies et en respectant les mesures sanitaires, reprendre leur activité ».