Retour à la page d'accueil
>Jeunesse >Coronavirus COVID-19 : recommandations spécifiques Jeunesse

Coronavirus COVID-19 : recommandations spécifiques Jeunesse

Article Jeunesse 19/11/2020

Vous trouverez ici des informations et recommandations spécifiques au champ Jeunesse de la DRDJSCS.

Service national universel

Suite aux nouvelles mesures sanitaires décrétées le 28 octobre , voici les directives concernant les MIG se déroulant pendant cette période de confinement.

Si la structure d’accueil maintient son activité en présentiel , la MIG est maintenue :
- dans le strict respect des consignes de protection sanitaire, nationales et locales : gestes barrières et protocoles sectoriels notamment ;
- sous la responsabilité de l’organisme d’accueil ;
- et sous réserve de l’accord du jeune et de son représentant légal.

L’attestation de déplacement sera remplie en cochant la case « Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative ».

Pour les MIG se déroulant en établissement sanitaire ou médicosocial, un test de dépistage devra être effectué 48 heures avant le démarrage de la MIG. Dans tous les cas, il convient de respecter les consignes de la direction de l’établissement.

Le contenu de la MIG au sein de la structure pourra évoluer compte tenu de nouveaux besoins liés à la réorganisation des services. La structure en informera le référent MIG.

Si la structure d’accueil organise son activité à distance et si la MIG entre dans cette nouvelle organisation, la MIG est maintenue.

Il conviendra de s’assurer que les conditions d’encadrement sont bien respectées et que des relations très fréquentes sont mises en place entre le tuteur et le volontaire pour que celui-ci ne soit pas isolé et livré à lui-même.

Si la structure doit interrompre provisoirement son activité, la MIG est elle aussi interrompue et reprendra à la réouverture sous réserve de la disponibilité du volontaire.

Concernant le délai de réalisation des MIG de la cohorte 2020, aujourd’hui fixé au 30 juin 2021, il est maintenu à ce stade mais sera réexaminé au terme du confinement, en fonction de l’évolution de la crise sanitaire.

Pour toute situation particulière concernant le fonctionnement des structures, vous prendrez l’attache de la préfecture compétente, avec l’ ARS, pour la gestion locale de la crise sanitaire.

accueils périscolaires / protocole renforcé

Le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports a précisé le 29/10/2020 les conditions de mise en œuvre des nouvelles mesures applicables dans le cadre du confinement. Ces mesures sont déclinées par le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. L’organisation des établissements scolaires et des accueils collectifs de mineurs (ACM) devra être adaptée.

Les écoles, collèges et lycées sont ouverts durant le confinement. Le principe est celui d’un accueil de tous les élèves, à tous les niveaux et sur l’ensemble du temps scolaire, mais aussi périscolaire. Il a été décidé de maintenir l’ouverture des seuls accueils de loisirs périscolaires, partenaires indispensables des établissements scolaires pour l’accueil des mineurs, au service des familles et des enfants. L’organisation de tous les autres types d’ACM est suspendue jusqu’à nouvel ordre. Sont concernés les accueils de loisirs extrascolaires, les accueils de jeunes, les accueils de scoutisme, qu’ils soient avec ou sans hébergement ainsi que tous les accueils collectifs de mineurs avec hébergement.

Les accueils de loisirs périscolaires pourront être organisés, y compris le mercredi, sur tout le territoire et accueillir les mineurs dans le respect des prescriptions émises par les autorités sanitaires et du protocole sanitaire applicable à ces structures qui sera renforcé. Le centre interministériel de crise (CIC) se prononcera sur une nouvelle version du protocole sanitaire qui reprendra très largement les règles applicables aux établissements scolaires sur les points suivants, et dont je vous adresse une version de travail :

- le port du masque est désormais obligatoire pour les mineurs de six ans et plus tant dans les espaces clos que dans les espaces extérieurs. Les encadrants ainsi que les responsables légaux, admis exceptionnellement sur les lieux accueils, porteront également un masque ;
- les activités devront être organisées par groupes de mineurs ;
- le brassage entre mineurs de groupes différents doit être limité. En fonction de leur taille, les ACM organisent le déroulement des activités pour limiter les croisements entre mineurs de groupes différents. Cette limitation doit être pleinement opérationnelle au plus tard le 9 novembre 2020. Une attention particulière sera portée sur ce point, lors de l’arrivée et du départ des mineurs dans l’établissement, de la circulation des mineurs dans les bâtiments, des temps de pause ou temps libres entre activités et au moment de la restauration.
- la distanciation physique d’au moins un mètre doit être respectée lorsqu’elle est matériellement possible, dans les espaces clos. Elle ne s’applique pas dans les espaces extérieurs entre mineurs d’un même groupe, y compris pour les activités sportives. Elle doit être maintenue, dans tous les cas, entre les élèves de groupes différents.

Par ailleurs les règles sanitaires suivantes devront être mises en œuvre :

- l’aération des locaux au minimum toutes les 2 heures, d’une durée d’au moins 15 minutes à chaque fois ;
- le nettoyage et la désinfection renforcées des locaux et matériels.

La convergence des protocoles sanitaires applicables aux établissements scolaires et aux ACM permet de garantir l’articulation et la cohérence des conditions d’accueils des mineurs dans ces structures complémentaires. Elle permet également de faciliter la transition des mineurs entre les temps scolaires et périscolaires et l’organisation de ces activités.

Liste des pièces-jointes