DRDJSCS Auvergne-Rhône-Alpes

DRDJSCS Auvergne-Rhône-Alpes

Retour à la page d'accueil
>Sports >Le sport et la santé >Promotion des activités physiques et sportives comme facteur de santé

Promotion des activités physiques et sportives comme facteur de santé

Article Sports 19/01/2018

La sédentarité est considérée aujourd’hui comme le quatrième facteur de risque de mortalité au niveau mondial.
De nombreuses publications confirment qu’une pratique « Régulière, Raisonnée et Raisonnable » des activités physiques et sportives tout au long de la vie, augmente l’espérance de vie en bonne santé, retarde la dépendance et constitue un complément thérapeutique efficace pour de nombreuses affections.

Plan national SSBE et déclinaisons régionales

Par leur intervention conjointe en conseil des ministres le 10 octobre 2012, Madame Valérie Fourneyron , ministre chargée des sports, et Madame Marisol Touraine, ministre chargée de la santé ont fait de la pratique des activités physiques ou sportives comme facteur de santé publique une priorité du gouvernement. Les deux ministres ont souhaité impulser une dynamique afin de lutter contre l’inactivité physique, volonté traduite au travers d’un plan national sport et santé interministériel, piloté par le ministère en charge des sports.

L’instruction interministérielle DS/DSB2/SG/DGS/DGCS/2012/434 du 24 décembre 2012 relative à la mise en œuvre opérationnelle des mesures visant à promouvoir et développer la pratique des APS comme facteur de santé publique prévoit la mise en place de plans régionaux sport santé bien-être pluriannuels, coordonnés par les agences régionales de santé (ARS) et les directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS). Ces plans régionaux doivent être en cohérence avec le contexte sanitaire territorial.
Les plans sport santé bien être, pluriannuels, mis en place en Auvergne et en Rhône Alpes antérieurement à la fusion des régions, sont poursuivis en même temps que leur évaluation est en cours.

Textes réglementaires, annexes et autres références
-  Instruction interministérielle DS/DSB2/SG/DGS/DGCS/2012/434 du 24 décembre 2012
-  Recommandations OMS
-  Communication de la ministre en charge des sports et de la ministre en charge de la santé du 10 octobre 2012
-  Rapport de l’Académie de médecine d’octobre 2012
-  Expertise collective de l’INSERM Activité physique - Contextes et effets sur la santé (2008)

Plan régional sport santé bien-être Auvergne-Rhône-Alpes

Ex-Auvergne
Le plan d’action Sport santé bien-être 2013-2016, prolongé en 2017, a pour objectif d’être un outil de promotion des activités physiques et sportives pour tous et particulièrement pour les personnes à besoins spécifiques
Conformément à l’instruction interministérielle du 24/12/2012 et à la suite d’un état des lieux régional sur la pratique de l’activité physique, sportive et de loisirs en région, quatre axes opérationnels (1 axe organisationnel et 3 axes populationnels) ont été arrêtés
Axe 1 – Améliorer l’organisation et la mise en réseau de tous les acteurs régionaux sport santé pour favoriser l’accès et la pérennisation de la pratique d’activités physiques et sportives pour tous
Axe 2 – Promouvoir et développer les APS pour les personnes atteintes de maladies chroniques non transmissibles
Axe 3 – Promouvoir et développer les APS pour les publics qui en sont le plus éloignés et à besoins spécifiques particulièrement pour les personnes en situation de handicap en ou hors établissement
Axe 4 – Promouvoir et développer les APS dans un but de maintien de l’autonomie pour les personnes avançant en âge résidant à domicile, voire résidant en EHPAD

Cliquez ici pour télécharger le plan d’actions ainsi que le tableau de priorisation des actions.

Ex-Rhône-Alpes
Le plan régional Sport Santé Bien Etre Rhône-Alpes élaboré dans le contexte de l’instruction interministérielle du 24/12/2012 (général / dispositifs structurants) s’appuie sur le principe de promotion de la santé défini dans la Charte d’Ottawa (OMS 1986). Il s’organise ainsi autour des modalités d’action suivantes
- Mobilisation des institutions représentées à la Commission de Coordination des Politiques Publiques de Prévention
- Incitation des opérateurs à lier les actions de promotion des APS comme facteur de santé et celles de promotion d’une alimentation équilibrée, diversifiée et de proximité- PNA.
- Mobilisation, sensibilisation et formation des acteurs en contact avec les publics ciblés.
- Mise à disposition de ressources à l’attention de ces acteurs (site internet « reactivite.net », recensement des outils disponible +/- élaboration d’outils.
- Mise en place de dispositifs structurants facilitant les parcours des publics vers la pratique d’une activité physique régulière. (plateformes départementales : dispositifs d’accompagnement et d’orientation)

Il concerne notamment les publics suivants :
- Personnes avancées en âges
- Personnes porteuses de maladies chroniques non transmissibles
- Personnes en situation de handicap
- Personnes résidant en territoire Politique de la Ville.

Il se propose par exemple :
- De sensibiliser et d’informer les acteurs (professionnels ou bénévoles) intervenant auprès des publics à leur rôle en termes de promotion des APS comme facteur si besoin
- De former ceux de ces acteurs qui en présenteraient le besoin
- De soutenir des actions innovantes et structurantes de promotion des APS comme facteur de santé
Vous pouvez télécharger le plan régional Sport Santé Bien-être 2013-2017 ainsi que le communiqué relatif à cette action.

Evaluation

Une évaluation de ces plans a été faite en 2017 :

EVALUATION
La note de synthèse, rédigée par la DRDJSCS et l’ARS, résume les points forts, les points faibles et les points de vigilance relevés pour chacun des plans ainsi que les recommandations pour l’écriture du futur plan.
Note de synthèse
(PDF – 258.5 ko)
La note d’introduction apporte un certain nombre de remarques quant à la production des deux évaluateurs.
Note d’introduction
(PDF – 343.3 ko)
Le rapport d’évaluation du plan SSBE auvergnat produit par la société CEMKA
Rapport d’évaluation CEMKA
(PDF – 1.2 Mo)
Le rapport d’évaluation du plan SSBE rhônalpin produit par la société ATEXO
Rapport d’évaluation ATEXO
(PDF – 917.5 ko)

Prescription d’activité physique

Dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d’une maladie de longue durée, le médecin traitant peut prescrire une activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical du patient. cf texte officiel
Les activités physiques adaptées sont dispensées dans des conditions prévues par décret. cf texte officiel

INSTRUCTION INTERMINISTERIELLE N° DGS/EA3/DGESIP/DS/SG/2017/81 du 3 mars 2017 relative à la mise en oeuvre des articles L.1172-1 et D.1172-1 à D.1172-5 du code de la santé publique et portant guide sur les conditions de dispensation de l’activité physique adaptée prescrite par le médecin traitant à des patients atteints d’une affection de longue durée.
Cliquez ici pour télécharger ce texte.

Aide à la prescription : médico sport-santé

Création par la commission médicale du CNOSF d’un dictionnaire à visée médicale des disciplines sportives pourrait devenir une aide précieuse à la prescription d’activités physiques et sportives (APS).
Outil de recherche rapide, le "Médico-sport santé" offre au prescripteur un moyen d’obtenir une sélection de sports adaptés aux caractéristiques de ses patients, par un système de cases à cocher, de curseur à déplacer ou de listes déroulantes.
Cliquez ici pour télécharger ce document

Outils et Contacts utiles régionaux

Site : https://www.sport-sante-auvergne-rhone-alpes.fr/
En Région Auvergne-Rhône-Alpes, un outil à destination du grand public et des professionnels, visant à faciliter l’accès aux activités physiques et sportives, est disponible en ligne sous la forme d’un portail.
Ce portail, intitulé, Sport Santé Bien-Être Auvergne-Rhône-Alpes, rassemble l’ensemble des ressources sur la thématique, à savoir :
• Un annuaire de l’offre disponible en matière de Sport Santé Bien-Être
• Des dispositifs d’accompagnement intégrés Activités physiques et santé
• Un guide ressource pour les professionnels
• Des liens avec les principales structures ressources régionales et nationales

Site Annuaire Sport sante Auvergne-Rhône-Alpes
Pour les personnes en inactivité physique qui ont envie de reprendre une activité sportive pour leur bien-être et pour conserver leur capital santé ainsi que pour les personnes porteuses d’une maladie chronique stabilisée.
Pour vous aider à trouver une structure au plus près de chez vous, ce guide régional recense :
- d’une part les structures qui proposent des activités sportives orientées vers le loisir et le bien-être, sans objectif compétitif prioritaire
- d’autre part les structures qui proposent d’accueillir les personnes porteuses de maladies chroniques (maladies cardio-vasculaires, cardio-respiratoires, neuromusculaires, cancer, obésité, diabète…)

Les structures qui proposent des activités physiques adaptées à ces publics et qui ont des animateurs formés peuvent s’inscriresur le site
Un comité d’experts se réunit régulièrement pour la validation des structures en fonction des conditions d’encadrement
Pour s’inscrire : remplir le formulaire situé dans l’onglet « Professionnels, soumettre une structure »
La structure a alors le choix de s’inscrire :
- Soit en Sport-Loisir-Bien-être : offre de pratiques pour les personnes désireuses de lutter contre l’inactivité physique
- Soit en Sport-Santé : offre de pratiques pour les personnes en ALD (affection longue durée) et pour certaines avec des limitations nécessitant un encadrement spécifique.

La structure doit posséder un ou des animateur (s) titulaire(s) d’une formation spécifique dans le domaine des maladies chroniques.

Partenaires
- ARS Auvergne Rhône Alpes
- IREPS (Instance Régionale d’Education et de Promotion de la Santé) :

Mouvement sportif
Les comités régionaux, départementaux et les clubs proposent pour certains d’entre eux des actions sport santé.

Outils et contacts utiles nationaux

La partie consacrée au sport, santé, bien-être sur le site du Ministère en charge des sports

Pôle ressource national sport santé bien être au CREPS de Vichy
Lien vers le PRN2SBE (Pôle national Ressource sport santé Bien-être)
Le Pôle ressources national Sport et Santé a pour objectif la promotion de l’activité physique et sportive comme facteur de santé. Outil national, il est à la disposition des services du ministère en charge des sports, des partenaires et acteurs qui œuvrent dans ce champ.

L’action du pôle

Elle s’inscrit dans une action de politique publique du ministère en faveur du « sport-santé » pour tous et toutes dans tous les lieux de vie ainsi que pour les publics à « besoins spécifiques » (personnes souffrant de maladies chroniques, les aînés quel que soit leur degré d’autonomie…).

Les missions du PRN2SBE
- Veille documentaire pour les professionnels et le grand public
- Expertise, conseil, soutien et accompagnement
- Promotion et développement des activités physiques et sportives comme facteur de santé
- Recensement et valorisation d’actions et expérimentations innovantes

ONAPS
Lien vers le site de l’ONAPS (Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité)
Lancé officiellement le 22 octobre 2015 par le secrétaire d’État aux sports Thierry Braillard, l’Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité permet de rassembler et d’améliorer les connaissances sur les niveaux d’activité physique et de sédentarité de la population française, ainsi que sur les différents facteurs qui les déterminent.
En complément du plan national « Sport, santé, bien-être » décliné dans chaque région et visant au développement de la pratique comme outil de santé publique, le Ministère en charge des sports et le Centre national pour le développement du sport (CNDS) ont souhaité engager une approche scientifique permettant de mesurer l’impact de la pratique physique et de la sédentarité sur la santé des publics en bonne santé ou porteurs de maladies chroniques, de personnes atteintes d’obésité ainsi que sur le recul de la dépendance des personnes âgées. C’est dans ce contexte qu’est créé l’Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité.
Les travaux de l’observatoire doivent permettre, en terme d’objectif, d’améliorer la santé et la qualité de la vie de la population en général, de développer une prévention ciblée pour les publics à besoins particuliers et de limiter, en conséquence, les dépenses de santé liées aux soins.
Complétant d’autres dispositifs nationaux et régionaux, l’ONAPS contribue à faire de la région un grand pôle de promotion de la santé par l’activité physique.

Autres contacts utiles
- Agence française de sécurité sanitaire des aliments
- Programme National Nutrition Santé

Formations

- Université Joseph FOURIER (Grenoble) DU : Santé par les activités physiques
- CREPS VICHY
- Mouvement sportif : Les comités régionaux, voire départementaux, proposent pour certains d’entre eux une offre de formation sport santé spécifique à leur discipline.
- Dispositifs d’accompagnement : Certaines d’entre eux organisent des formations spécifiques