DRDJSCS Auvergne-Rhône-Alpes

DRDJSCS Auvergne-Rhône-Alpes

Retour à la page d'accueil
>Jeunesse >Information des jeunes >Lutte contre la radicalisation violente et l’enrôlement djihadiste

Lutte contre la radicalisation violente et l’enrôlement djihadiste

Article Jeunesse 23/09/2016

Comme d’ autres pays de l’Union européenne, la France est aujourd’hui confrontée au basculement de plusieurs centaines de personnes dans l’engagement radical violent, le plus souvent en lien avec des filières terroristes. C’est une menace pour le pays. Ce sont autant de drames pour nos jeunes ressortissants, manifestement déstabilisés et sous influence de filières de recrutement organisées.

Sous couvert de buts prétendument humanitaires, ou au nom d’un message religieux dévoyé, ces filières prônent un discours de haine. Elles ne manifestent aucune considération humaine pour leurs recrues et les poussent à entreprendre des actions criminelles, mettant en danger leur propre vie et celle des populations qu’elles côtoient. Des jeunes, partis dans ces circonstances, sont morts ou portés disparus.

Le Gouvernement a arrêté un plan pour lutter contre ce phénomène. Il vise à démanteler ces filières, à empêcher les déplacements motivés par de tels buts, à lutter contre la diffusion de contenus illicites sur les réseaux, à coopérer plus efficacement au plan international. Il prend également en compte la solitude et le désarroi des familles victimes de ces situations dramatiques, qui parfois n’ont pas perçu de signaux d’alerte volontairement dissimulés, ou n’ont pas pu enrayer la dérive qui s’installait.

Un numéro vert : 0 800 005 696

Le numéro vert du centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation, a été lancé en avril 2014. Il propose une écoute, des conseils et un accompagnement.
La plateforme téléphonique est ouverte du lundi au vendredi, de 9h à 18h.

Un site internet : Stop-djihadisme.gouv.fr

Le site www.stop-djihadisme.gouv.fr, offre des informations permettant de décrypter la propagande djihadiste, ainsi qu’un formulaire de signalement

Quelques exemples de signes d’un processus de radicalisation

Plus les signes sont nombreux, plus ils doivent alerter la famille et l’entourage :
- Rupture avec la famille, les anciens amis, éloignement de ses proches
- Rupture avec l’école, déscolarisation soudaine
- Nouveaux comportements dans les domaines suivants : alimentaire / vestimentaire / linguistique / financier
- Changements de comportements identitaires : propos asociaux / rejet de l’autorité / rejet de la vie en collectivité
- Repli sur soi
- Fréquentation de sites internet et des réseaux sociaux à caractère radical ou extrémiste
- Discours antisémite, complotiste…

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la page du ministère de l’intérieur consacrée çà l’assistance aux familles et la prévention de la radicalisation violente : http://www.interieur.gouv.fr/Dispositif-de-lutte-contre-les-filieres-djihadistes/Assistance-aux-familles-et-prevention-de-la-radicalisation-violente

Vous pouvez aussi consulter le site Stop Djihadisme : www.stop-djihadisme.gouv.fr.